Return to site

Les 3 cas où Powerpoint
est le meilleur support de présentation
(et ce qu'il faut choisir
dans toutes les autres situations)

Il a été prouvé que Powerpoint n'est pas le meilleur support pour convaincre. Pourtant, un diaporama est la bonne solution dans certains cas précis. Dans tous les autres, il faut privilégier... le dessin.
C'est une étude menée par le Professeur Zakary Tormala, de l'Université de Stanford, relatée dans le livre de Peterson et Riesterer: The Three Value Conversations. Une population de 351 volontaires est scindée en trois groupes témoins de taille et de profils équivalents. A chacun des groupes est présenté un produit. Il s'agit du même produit, le pitch est identique, seul le support de présentation change. Pour le premier, le support est un paper board (le présentateur dessine des schémas et écrit ses textes à la main). Pour le second, ce sont des slides Powerpoint avec du texte sous forme de bullet points, et quelques schémas. Pour le troisième, des slides Powerpoint toujours, mais cette fois avec une photographie par slide qui évoque métaphoriquement le sujet, accompagnées par quelques mots. Enfin, on interroge chaque groupe:
  • sur son niveau de compréhension (ce qu'il a retenu)
  • sur son adhésion au discours (d'accord/pas d'accord)
Résultat: la présentation avec support paper board l'emporte haut la main dans toutes les dimensions: engagement, crédibilité, qualité de présentation... 82% des auditeurs du premier groupe s'avèrent capables de résumer l'ensemble de la présentation sans omettre rien d'important, contre 65% pour le troisième groupe (75% pour le second). Plus important encore, la différence se maintient si on interroge les participants deux jours après la session... c'est à dire dans le timing où ils sont susceptibles de forger une décision définitive.
Conclusion: Powerpoint n'est définitivement pas le meilleur support de présentation, il faut lui préférer le paper board*.
(A noter qu'une forme de présentation n'a pas été testée: celle où l'orateur parle sans support. Un peu à la façon d'un TEDx. Pour une raison simple: si le format TEDx est idéal pour une présentation très courte, en général inférieure à 20 mn, dans l'objectif de faire comprendre une idée complexe avec des mots simples auprès du plus grand nombre, il n'est en revanche pas adapté si le discours a pour objectif de convaincre. Par exemple, pour vendre une solution, ou faire voter un projet, ou recruter un talent. Si vous voulez convaincre, vous devez utiliser des visuels. Les visuels ont un pouvoir de mémorisation 7 fois plus important que les mots. Cela a été prouvé par de nombreuses études, dont les résultats ont été réunis sous un concept unique: le "Picture Superiority Effect".)
Pour autant, Powerpoint peut s'avérer la solution idoine dans certains cas de figure:
  1. Quand la présentation est d'une durée importante (> 45 mn). Si vous devez tenir sur scène pendant longtemps, il est préférable de vous appuyer, au moins partiellement, sur des slides. Ne serait-ce que pour introduire de la variété dans la présentation. N'oubliez pas que tout public est soumis au phénomène de "l'attention hammock". L'attention de votre auditoire est forte au début et à la fin de votre pitch; au milieu, elle s'amollit pour former une courbe ayant la forme d'un hamac. Pour le maintenir éveillé, il faut changer de rythme, de supports, de ton etc.
  2. Quand l'orateur n'est pas à l'aise avec le paper board. Remarquez qu'il existe des cours pour apprendre à dessiner sur paper board (cf. cette formation dispensée Wild Is The Game). D'autre part, il faut éviter de parler pendant qu'on écrit et dessine sur un paper board. Cela demande une certaine discipline - il faut accepter des temps de silence, ce n'est pas naturel. D'un autre côté, cette pratique procède du changement de rythme préconisé ci-dessus.
  3. Quand les participants s'attendent à recevoir un jeu de slides à la fin de la présentation. De fait, il faut prévoir un "remis", un document offert aux participants qui résume l'intervention. A la fois pour qu'ils gardent une trace de l'expérience, pour qu'ils puissent transmettre la bonne parole autour d'eux, et pour le côté sympathique du cadeau. Mais il n'est pas toujours indispensable que ce document soit le support de présentation - il peut s'agir d'une brochure, d'un goodie etc. Il est également possible de leur remettre un flyer qui récapitule les textes et schémas produits pendant la performance, ou une vidéo de la présentation.
* La remarque vaut aussi pour les concurrents de Powerpoint: Keynote et Prezi notamment
Philippe Guihéneuc
All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly